Je suis en plein cure de Kundera!

Après "l'inoutenable légèreté de l'être", j'ai bientôt fini "la valse aux adieux" et compte bien entamer "risibles amours"

Un grand merci aux copines pour cet appel à lecture et à votre générosité pour m'avoir prêté tous ces livres;

Je ne serai pas en manque, car il me reste sur la table de nuit : la plaisanterie, le livre du rire et de l'oubli, l'immortalité, et, la vie est ailleurs !

Bon, après ma cure de kundera viendra les lectures cadeaux ! Et oui, offrir un livre, ce n'est pas offrir un boulet mais une porte ouverte sur un chemin intérieur où se profilent parfois les rêves. 

En attendant, une petite citation de Kundera :

"Comme on est sans défense devant la flatterie !" Milan Kundera (L'insoutenable légèreté de l'être)